Aperçu de New York Automne 2010 : Prova

Avec un peu plus d'une semaine avant sa toute première présentation lors de la Fashion Week de New York, la créatrice de Prova Irini Arakas circule dans toute la ville. 'Je fais presque chaque pièce de cette présentation à la main.' dit l'ancienVogueécrivain de mode devenue génie des accessoires, riant d'incrédulité devant la charge de travail qu'elle a assumée, une minute Arakas vérifie comment elle va réellement montrer ses pièces, ce qui vient de lui valoir un prix Ecco Domani (l'idée est de les avoir sur du papier mâché mannequins qui, dit-elle, ressembleront en partie à Brancusi, en partie à Botero). Le lendemain, elle prend rendez-vous avec les artisans new-yorkais qui travaillent leurs doigts experts jusqu'à l'os pour finir ses foulards en soie et ses bijoux sculpturaux. Vous pouvez voir l'un des premiers à être terminé ici (la gauche), un châle à glands de la taille d'un châle en soie bleu pâle inondé de galions anciens. C'est l'une de ses propres gravures, la première fois qu'elle fait cela avec Prova, et si vous deviez localiser l'inspiration sur une carte, elle se situerait quelque part entre l'endroit où le navire marchand Mary Celeste a été retrouvé à la dérive et Stockholm, où Josef Frank a créé son imprimé Navigare pour le cabinet de design Svenskt Tenn. Elle s'est également intéressée à la France post-napoléonienne, artiste Kehinde Wiley, et actrice Monique Vitti. Et encore plus pour vous mettre en appétit : Arakas lance ses bijoux précieux, avec une grande et monumentale Alexandre Calder moment sur le point d'arriver. . .