L'approche d'une femme rationnelle pour la Saint-Valentin

La Saint-Valentin, c'est demain, et je pense à l'amour. J'écris cette chronique depuis un appartement à Rome, la maison de Saint-Valentin - une heureuse coïncidence que j'ai découverte en survolant rapidement Wikipédia. L'histoire raconte que Valentin a été emprisonné pour avoir célébré des mariages illégaux pour des soldats, qui avaient été interdits de se marier par l'Empire romain (les hommes célibataires étaient censés faire de meilleurs militaires). Cependant, il n'y a en fait aucune trace de cette interdiction de mariage, et le V-Day n'a commencé à être célébré comme un jour d'amour qu'au XIVe siècle, après que Chaucer ait écrit de la poésie faisant une association entre le saint et la romance. Donc, vraiment, l'histoire de Saint Valentin étant un martyr d'amour est probablement inventée, ce qui semble approprié, puisque la façon moderne dont nous célébrons la journée est également inventée.

La plupart d'entre nous savent que la Saint-Valentin est un stratagème commercial pour vendre du chocolat et des bijoux, et une excuse pour que les normands tâtonnent en public. Pourtant, si vous êtes comme moi, vous souffrez toujours de l'anxiété induite par la Saint-Valentin. Mais pourquoi y adhérons-nous encore et encore ? Eh bien, en partie parce que nous n'avons pas vraiment le choix. C'est comme Noël : tu dois participer, sinon tu es le Grinch. Et si vous êtes quelqu'un avec un partenaire / amant, ignorer la Saint-Valentin vous fait passer pour un méchant irréfléchi, alors la question devient alors quel type et combien d'effort vous devriez faire, ce qui est bien sûr incroyablement stressant. Si vous faites trop d'efforts, vous passerez pour une garce basique au fromage qui se soucie trop des vacances capitalistes embarrassantes. Cependant, si votre amant vous surpasse, vous avez également mauvaise mine. Paradoxalement, même si je déteste le V-Day, si mon partenaire ne fait rien de spécial pour moi, je m'énerve comme, 'Euh, bonjour, c'est la Saint-Valentin !?!'

D'un autre côté, si vous n'avez pas de rendez-vous le jour de la Saint-Valentin, vous vous sentez comme un perdant. Rationnellement, il faut comprendre que ne pas baiser le 14 février ne fait pas plus de vous un perdant que de ne pas baiser le 13 ou le 15 février, mais il est difficile d'être rationnel quand les cœurs en carton scintillant et les boîtes de chocolat pas cher qui encombrent le monde à cette période de l'année vous rappelle constamment que vous êtes nul d'être seul. Le 14 février est plus qu'un jour d'amour, il devient un jour de déception et de paranoïa. Mais au-delà de tout cela, je n'aime pas la Saint-Valentin car elle réduit quelque chose d'aussi beau, intime et complexe que l'amour en une série de gestes obligatoires et irréfléchis.

Il y a quelques jours de la Saint-Valentin, j'étais à Londres, attendant que mon petit-ami de l'époque vienne me chercher dans un taxi pour le dîner, me sentant mal à l'aise à l'idée que le cadeau qu'il m'avait offert l'emporterait sans aucun doute de loin sur ce que je lui avais offert, ce qui était une copie battue deBruit blancpar Don De Lillo que je venais de terminer de lire. Je vivais alors dans une commune squattée avec (entre autres) un jeune couple irlandais, tous deux artistes au chômage. Pendant que j'attendais, je les ai regardés échanger des cadeaux dans la salle commune. Le garçon tenait son paquet emballé, le pesant dans ses mains, le tâtant avec ses doigts. «Cela ressemble à de la viande», a-t-il déclaré. J'étais choqué, je ne m'attendais pas à ce que ce soit vrai. Il l'ouvrit et, tout bas, c'était de la viande, en particulier un steak que sa petite amie avait trouvé en plongeant dans une benne à ordures à l'extérieur d'un supermarché haut de gamme. Encore emballé, il avait été jeté par le magasin ce matin-là pour avoir dépassé sa date de péremption. Le garçon était fou de joie. 'J'ai envie de steak!' il cria. « Je sais, je suis allé le chercher spécifiquement ! » répondit la fille. C'était un moment étonnamment mignon, mais à l'époque, je me souviens avoir pensé qu'ils étaient dégoûtants, soulagés de ne pas avoir leur vie. Des années plus tard, cependant, je ne me souviens pas des détails de ce que mon petit ami et moi avons fait ce soir-là, ni même de ce qu'il m'a offert, mais j'ai raconté l'histoire de la viande d'ordures plus de fois que je ne m'en souviens. Ce serait un euphémisme de dire que le cadeau m'a marqué.

À mon avis, les cadeaux les plus romantiques sont lorsqu'une personne vous offre quelque chose qu'elle seule aurait pu obtenir pour vous. Idéalement, un cadeau est un geste qui démontre l'intimité, la sincérité et une affection authentique, et ces types de gestes ne sont presque jamais formulés ou faits par obligation. Personnellement, je n'aime pas qu'on me donne des fleurs lors d'occasions spéciales. Appelez-moi cynique, mais rien ne se traduit par 'Je n'ai pas du tout pensé à ce cadeau' plus qu'un bouquet de roses acheté en magasin. De même, acheter à quelqu'un un collier coûteux le jour de la Saint-Valentin ne compense pas le fait d'être un partenaire paresseux, tout comme dire 'Je t'aime' n'est pas la même chose qu'agir d'une manière aimante et respectueuse.

Si vous êtes nouvellement amoureux, ce que je dis ne veut rien dire. Vous pensez probablement que je dis des bêtises et c'est parce que vous êtes défoncé. Pour vous, la Saint-Valentin n'est qu'une autre occasion pour vous et votre amoureux de profiter de votre admiration écrasante l'un pour l'autre, et rien de ce que vous pourriez faire ce jour-là ou un autre (pour le moment) ne se sentira jamais forcé. Dans son livreUn discours amoureux, Roland Barthes décrit l'amour comme l'expérience d'une « irréalité ». En d'autres termes, vous avez soudain l'impression de regarder le monde à travers une cloison en verre ; vous êtes constamment distrait, même lorsque vous faites des choses que vous aimez habituellement ; vous vous sentez nauséeux; il devient impossible de s'engager dans la vie d'une manière normale.



Mais cet article n'est pas pour les nouveaux amoureux, c'est pour ceux qui sortent ensemble ou célibataires, et pour les gens qui aiment quelqu'un. Aimer quelqu'un est l'étape qui vient après être amoureux. Passer d'être « amoureux » à « aimer » ne doit pas être vu comme un signe négatif ou une perte d'intensité, mais plutôt comme une évolution naturelle vers une autre phase d'affection, et aussi comme un instinct de survie, puisqu'être « amoureux » est un acte insoutenable (rappelez-vous : irréalité, nausée, vivre dans une boîte de verre). Mais vous devez être plus prudent au stade de l'amour, car c'est à ce moment-là qu'il devient plus facile de prendre votre partenaire pour acquis, ou de devenir paresseux, ou de commencer à utiliser 'la formule'.

Le cadeau le plus romantique (et vraiment le meilleur) que j'aie jamais reçu était un jour aléatoire en janvier 2013. À l'époque, je vivais dans une très petite pièce à Williamsburg, Brooklyn, mon lit n'était qu'un matelas sur le sol, et je me plaignais constamment de ne pas avoir assez de place pour ranger toutes mes affaires. J'étais allé dans le nord de l'État pour rendre visite à ma famille pour le week-end, et quand je suis revenu, je suis entré dans mon appartement pour découvrir que ma petite amie m'avait construit un cadre de lit, soulevé du sol, et qu'elle avait placé des conteneurs de stockage en dessous. Comme si elle avait littéralement construit le lit en bois à mains nues comme si elle était Superwoman ou quelque chose comme ça. J'étais tellement impressionné. C'était inattendu, réfléchi, et je ne peux imaginer personne d'autre qu'elle le faire pour moi.

Si vous êtes seul ce jour de la Saint-Valentin, rappelez-vous simplement à quel point les vacances sont stupides et arbitraires, et soyez reconnaissant de ne pas être impliqué dans un stress inutile. Et si vous êtes avec quelqu'un, plutôt que de suivre la formule, soyez réfléchi et imaginatif. Ou voici une idée : éteignez votre écran et donnez à votre personne tout votre être. Ne vous contentez pas de poser des questions sur leur journée parce que c'est ce que vous dites, écoutez. Touchez-les avec tendresse et n'effleurez pas leurs lèvres d'un baiser avant de leur dire au revoir. Donnez-leur un massage des pieds, soyez très généreux au lit, regardez-les dans les yeux, peu importe. Dans une relation idéale, chaque jour serait un jour d'amour. Mais plutôt que d'utiliser la Saint-Valentin pour combler nos lacunes, utilisons-la pour nous rappeler toutes les petites choses que nous pouvons faire pour rendre la vie de notre partenaire plus facile et meilleure, et toutes les façons subtiles dont nous pouvons montrer que nous les aimons et les respectons. tous les jours.

Karley Sciortino écrit le blog Slutever.

Cheveux par Eric Jamieson; Maquillage par Georgi Sandev

Au Sciortino : cardigan en cachemire Chanel (2 150 $) et pull en cachemire (1 850 $); Chanel, New York, 212.355.5050